Matériel de pêche Accessoires de pêche Bien s’équiper en matériel Casting

Bien s’équiper en matériel Casting

Quand on débute avec du matériel baitcasting (ou tambour tournant), il est utile de bien s’équiper pour éviter de nombreuses désillusions. Les débutants négligent parfois le fil de leur combo. Afin de comprendre toutes ces subtilités nous allons passer en revue quelques aspects dans le choix de sa canne, du moulinet et d’un fil adapté à sa technique de pêche de prédilection.

Le choix d’une bonne canne casting pour débuter

Dans un premier temps, il va falloir essayer de réaliser un cahier des charges en fonction du pratiquant. La première canne d’un débutant est souvent une canne entre 6’6 (1m98 ) / 7’ (2m13) à 7’4 (2m20) d’une plage de grammage compris de 7/28g à 10/40g, puissance M à MH et d’action rapide (ou fast). 

1 pied = 30,48cm 

Suivant le besoin du pêcheur la canne pourra être monobrin, 2 brins, ou bien 4 brins pour faciliter le transport en avion, ou bien laisser ce matériel toujours dans la voiture. Ce matériel est relativement polyvalent aussi bien pour le leurre souple que pour manier un poisson nageur. On trouve désormais d’excellentes baitcasting à des prix contenus chez toutes les bonne marques. Ex : Megaforce Bass Daiwa, Speciz Sakura, Vendetta LTD Abu Garcia, Mach 1 SLP ( Lew’s).

De quoi débuter avec du bon matériel léger sans forcément devoir dépenser une fortune et commencer à avoir des sensations avec ce matériel innovant.

Pour débuter je recommande du nylon 28 à 30 %, il peut être utile d’acheter une grosse bobine de nylon afin de pouvoir changer régulièrement le fil usé par les nombreuses perruques du débutant.

Une fois les bases du lancer en place on pourra passer à une tresse 4 brins entre 15 et 18 %. La contenance d’un moulinet casting taille 100 est d’environ 100m. Pour débuter et éviter de trop consommer de tresse il peut être utile de faire un backing à l’aide d’un nylon 30 %, on raccorde le nylon à la tresse via un nœud Albright. On trouve désormais d’excellentes tresses pour commencer le baitcasting autour de 10 à 15 euros la bobine.

Retrouvez notre tuto pour réaliser le nœud de raccord tresse / nylon sur la chaîne FisherBox Fisher Channel sur Youtube

Ne pas faire l’erreur de remplir une tresse trop fine, risque de casse et impossibilité de défaire une perruque. Avec une tresse d’un diamètre assez fort, on peut arriver (sans s’énerver) à défaire les spires et à démêler le tout.

Par la suite, après avoir compris les bases, le pêcheur pourra se tourner vers des cannes plus spécifiques : canne pour la verticale si pêche en float, kayak, barque ou bateau, canne pour le big bait si traque de brochets aux gros leurres, canne plus fine pour les perches… Les cannes casting dédiées aux pêches au crankbait ont une pointe douce et une action plutôt « regular » à « regular fast » (parabolique à semi parabolique) pour éviter la fatigue et être plus efficace pour cet usage.

Pour résumer, pour la pêche en verticale nul besoin d’un gros diamètre bien au contraire une tresse 8 brins fine en 8 et 12 % est parfaite. Moins de prise au courant, moins besoin de forte plombée et une sensibilité maximale au rendez-vous. Les traqueurs de sandres, brochets et autres perches le savent bien et un fil fin peut faire une grande différence. Un modèle avec une couleur vive jaune fluo peut être un plus. Pour ces pêches on peut aussi décider de faire un backing afin de moins garnir vos moulinets. Même conseil pour les pêches en bait finesse (lancer de petits leurres en casting) pour la traque de perches ou de salmonidés en petits cours d’eau.

Pour le Big Bait, un gros diamètre entre 25 % et 30 % est recommandé (soit 40 à 50lb de résistance), pour les très gros leurres de plus de 150g une tresse 35 % (soit environ 80lb de résistance) est nécessaire, une tresse 4 brins peut faire le job pour un budget serré. Certains pêcheurs seront peut-être surpris mais c’est l’assurance d’éviter de perdre des leurres onéreux en cas de perruques ! Si vous désirez une tresse moins bruyante lors du passage dans les anneaux, on peut aussi opter pour une tresse 8 brins. N’hésitez pas à remplir au maximum la capacité de votre moulinet, il serait dommage de perdre le poisson record. Il faut aussi prendre en compte qu’en cas de casse on perd assez rapidement de la tresse. Dans les milieux encombrés, il est nécessaire de vérifier l’usure de sa tresse et de temps à autre de sacrifier quelques mètres qui peuvent à la longue s’effilocher.

Pour la pratique de la pêche en mer en verticale, slow jigging, jigging, madai ou bien tenya, une tresse colorée avec changement de couleurs (tous les 5 mètres ou tous les 10 mètres) permet d’avoir un repère visuel et bien utile pour savoir à quelle hauteur d’eau le poisson attaque nos leurres. Tous les fabricants proposent désormais ce genre de produits. Faites attention à choisir une tresse adaptée à la puissance recommandée par le fabricant. Si vous prenez une tresse plus forte que votre canne, il y a un véritable risque de casse lors d’un accroc sur le fond ou lors d’un combat avec une belle prise à fortiori si le frein est serré trop fort. Choisissez bien un moulinet casting adapté à la pêche en mer, qui a des roulements à billes marinisées. Rincez-bien tout le matériel à l’eau douce (canne, moulinet, leurres, accessoires) après chaque session et faites-le bien sécher.

Exemple de modèles de baitcasting mer :  Coastal sv tws (Daiwa), Tranx (Shimano), Revo Inshore ( Abu Garcia).

Remplir sa tresse sur son moulinet 

Découvrez notre tuto vidéo :

 

Avantages et inconvénients du casting

Le matériel baitcasting est compact, ergonomique et bien plus léger que le matériel spinning. Cependant il y a quand même quelques désavantages : distance de lancer plus faible du fait du frottement, nécessite de « réapprendre » une gestuelle particulière avec un mouvement moins brutal qu’en spinning pour charger la canne. Il faut aussi dire qu’il est important de choisir un moulinet de bonne qualité, on trouve désormais de  bons moulinets pour moins de 100 euros. N’hésitez pas à prendre une référence éprouvée pour éviter les mauvaises surprises.

Avec un ensemble casting, on peut lancer 2 à 3 plus vite qu’avec un ensemble spinning. Pour les pêches en prospection rapide (power fishing) c’est l’outil idéal. Pour utiliser des leurres qui tirent dans la canne : crankbait, spinning, chatterbait c’est aussi bien moins fatigant. Du fait de la légèreté et des cannes plus courtes que les lancers classiques, il est aussi bien plus facile de manier un leurre de surface. Pour les pêches au leurre souple, on peut laisser couler son leurre en débrayant et en cas de touche rembrayer le moulinet en un instant afin de ferrer efficacement, la pêche est alors bien plus tactile qu’avec un tambour fixe. Mécaniquement les moulinets casting sont très robustes et fiables, on pourrait presque dire que ce sont « de véritables treuils ». 

Dans les points négatifs des moulinets baitcasting :  l’incapacité à lancer de faible poids (inférieur à 5 à 6 grammes) il est plutôt recommandé d’employer du matériel spinning, le matériel « bait finesse » étant relativement onéreux et peu usité en France. Ces moulinets hauts de gammes sont « tunés » avec des roulements à billes haute performance pour lancer des leurres à truites à bonne distance dans des petits cours d’eau : ruisseaux, rivières et réservoirs.

Savoir régler son frein de lancer

De nombreux conseils pratiques à découvrir ici :

 

Savoir régler son frein de combat

Sur la partie gauche du moulinet, il y a un frein en étoile, qui permet d’ajuster la sortie du fil.

Sur la partie droite du moulinet, il y a soit un système de frein magnétique, soit un système de masselottes pour éviter l’emballement de la bobine. Quand on débute il est nécessaire de le régler assez fort, puis petit à petit on peut le diminuer. Les pêcheurs avertis peuvent se passer de frein magnétique quand on connaît bien son matériel. Shimano a même élaboré un système DC (Digital Control) qui permet à l’aide d’électronique embarquée dans le moulinet d’optimiser les performances de lancer même par des conditions venteuses. Ex : Curado DC Shimano.

Il existe 2 types de moulinets baitcasting

Low profil

Moulinet dit profilé, plus adapté pour les petites mains et désormais majoritaire dans les linéaires des détaillants d’articles de pêche. Il en existe des modèles pour toutes les pêches des plus fines jusqu’aux plus extrêmes.

Ex :  Prorex A (Daiwa), Slx XT (Shimano), Revo SX (Abu Garcia)

Ronds

Au départ la plupart des moulinets casting étaient ronds, désormais ils sont plutôt réservés aux pêches fortes : pêche en heavy texan, rubber jig, big bait, silure, mer…

Ex : Abu Garcia Ambassadeur C4, Shimano Calcutta Conquest, Daiwa Dynastar.

Taille de moulinet Casting

Il est important de choisir un moulinet avec une contenance adaptée à sa forme de pêche, il serait incohérent de pêcher au big bait avec un petit moulinet taille 100, contenance insuffisante et moulinet qui n’est pas du tout adapté et renforcé pour ces pêches exigeantes avec le matériel.

Taille 100 : leurres jusqu’à environ 40 grammes (max).

Taille 200 : leurres jusqu’à environ 100 grammes (max).

Taille 300 : leurres jusqu’à environ 200 grammes (max)

Taille 400 : Big baits pour plus de 200g, et gros poissons type silures records…

Ratio : Mesure de la vitesse de récupération d’un moulinet. C’est le nombre de tours que fait la bobine pour un tour de manivelle (ou tmv). 

(Plus le ratio est bas et plus le tmv est bas)

4,9 Ratio « lent »

On conseille en général un ratio bas pour des leurres qui tirent : gros crankbait, longbill minnow, vibrations, certains gros swimbaits.

6,3 Ratio « moyen » Polyvalent pour la majorité des techniques. La plupart des poissons nageurs et leurres souples.

7,1 Ratio « rapide » Pour les pêches de rapidité type buzzbait, leurres souples dans les obstacles, prospection rapides aux leurres durs.

8,1 Ratio « super rapide » Pour les pêches en heavy texan, rubber jig au coeur des obstacles, pour sortir d’autorité un gros poisson.

Le pouce : « le meilleur ami du baitcaster »

Tuto lancer Fisher Channel

 

Utiliser son pouce pour éviter l’emballement de la bobine est primordial, le plus dur reste de savoir doser ni trop, ni trop peu, seule la pratique vous servira pour comprendre ce geste. Une fois le lancer classique assimilé, à vous de pratiquer pour faire un lancer en revers, un pitching : balancé ample vers un obstacle. Les plus pros d’entre-vous pourront ensuite accéder au graal des pêcheurs de Black Bass, le skipping ou faire ricocher son leurre sous les frondaisons !

Articles populaires

Découvrez les box FisherBox

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

Comment choisir son sac de pêche ?

La bagagerie est souvent négligée par les pêcheurs débutants. Cependant elle est indispensable afin de protéger et rassembler son matériel de pêche lors de...

Que faut-il avoir dans sa boite à pêche ?

Partir à la pêche nécessite une organisation du matériel. Difficile de partir sur une pêche itinérante avec 30kg de matériel dans sa musette. Entre...

Comment utiliser un moulinet de pêche?

Le moulinet est un accessoire indispensable aux pêcheurs (sauf pour la pratique de la pêche au coup où seul la canne est utilisée). Ce...

Abonnez-vous à la newsletter

Ne ratez pas l'actualité de l'univers de la pêche et le matériel présenté par FisherBox.

Suivez-nous

Advertisment