Matériel de pêche Accessoires de pêche Comment utiliser un moulinet de pêche?

Comment utiliser un moulinet de pêche?

Le moulinet est un accessoire indispensable aux pêcheurs (sauf pour la pratique de la pêche au coup où seul la canne est utilisée). Ce dernier sert à la fois à emmagasiner du fil en quantité suffisante, mais aussi permet de bien lancer. Il en existe de multiples sortes suivant le type de pêche : en eau douce, en mer et même pour la pêche « au gros ».

Bien bobiner son fil dans son moulinet

Point de départ de la préparation de son moulinet : le remplissage d’un moulinet doit être des plus minutieux, et il faut prendre du temps pour le faire : on monte son moulinet sur son porte moulinet de canne (qui permet sa fixation), on fait passer le fil dans les anneaux de sa canne, puis on ouvre le pick up (ou anse de panier). On doit réaliser un nœud solide au niveau de la bobine. Un nœud de cuillère est facile à faire à l’extrémité de la bobine de fil.

Idéalement, il est préférable de déposer le fil dans un seau d’eau afin d’éviter le vrillage et les boucles intempestives. Cette manœuvre va réduire aussi la friction du fil dans les anneaux lors de la rotation de bobine du moulinet.

Bien tendre le nylon, fluoro ou tresse afin d’enrouler le fil dans le moulinet.

Plus le moulinet est destiné aux pêches fortes et plus le tour de manivelle (on peut le voir sur les catalogues de fabricants noté TMV) va être élevé, il n’est pas rare d’avoir des moulinets destinés à la mer ou à carpe qui bobine 1m par tour de manivelle.

On mouline régulièrement afin de remplir la bobine, en général une indication de capacité est indiquée sur la bobine (exemple : 200 mètres de 0.35mm ou 200m de tresse en 16 %), cette dernière est indicative car elle peut différer suivant la ligne : fluro, nylon ou tresse et le diamètre indiqué. On stoppe le remplissage à environ 2mm du bord de la lèvre supérieure de la bobine. En cas de remplissage excédentaire on risque les « perruques » ou nœuds intempestifs. Pour régler le souci, il faudra enlever le surplus. Certains moulinets carpe peuvent être équipé d’un réducteur de bobine (qui permet de diminuer la capacité de fil du moulinet en réduisant le diamètre de la bobine).

Les différents mécanismes de frein

On peut constater qu’il existe plusieurs types de freins sur les moulinets de pêche.

Pour les tambours fixes (ou moulinet type spinning) :

– Frein arrière

Ce type de frein est relativement courant pour les pêches en eau douce « classiques » : carpe, à l’anglaise. Il devient de plus en plus rare pour les pêches aux leurres « modernes ».
Exemple : Daiwa Megaforce Match, Shimano Sahara RD.

– Débrayables

Pour les pêches à la carpe, il existe des modèles dits débrayables, permettant en poussant un bouton de libérer la tension du fil. Le poisson peut s’emparer de l’appât sans sentir de résistance. En cas de touche, dès que le pêcheur va reprendre le contact, le moulinet se remet en position embrayage et en mode « combat », et ainsi de lutter avec le poisson après la touche. Le moulinet débrayable est un énorme avantage pour les pêches de gros poissons méfiants et certains pêcheurs en mer de dorade (ou daurade) en sont aficionados.
Exemple : Daiwa Emcast BR LT, Shimano Baitrunner XTB LC.

– Frein avant

Le plus répandu dans les pêches aux leurres et en surfcasting en mer, on recherche un réglage de frein précis et progressif pour ce type de pratique. Le fonctionnement est fort simple : une grosse molette située devant la bobine permet de faire varier la puissance de freinage, en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre on monte le frein, et dans le sens inverse on diminue le freinage.

Un tambour fixe à une caractéristique pratique : on peut inverser la manivelle aussi bien à gauche qu’à droite en la dévissant et en la revissant suivant ses préférences. Ce qui n’est pas le cas pour les modèles tournants à manivelle fixe.
Ex : Daiwa Certate G LT, Shimano Stradic CI4+ RB.

Moulinets tambour tournant

Baitcasting (ou casting)

Ces moulinets sont très prisés dans les pays anglo saxons, mais également en France depuis une vingtaine d’années. Le principal avantage est le poids du matériel (beaucoup plus léger qu’un spinning en général), sa compacité (bonne tenue en main ergonomique) et sa robustesse. C’est une sorte de « treuil », pas de vrillage ici car le fil va s’enrouler parallèlement à la bobine. Un guide fil ajuste l’enroulement du fil. 

Pour lancer en baitcasting il existe un frein de friction (situé à gauche), il va permettre de ralentir la vitesse de descente du leurre, quand on débute on va serrer relativement ce réglage pour éviter des perruques. A noter qu’en France on utilise majoritairement des moulinets à manivelle à gauche (pour droitier). Aux USA et Japon on utilise des manivelles à droite.

Il existe 2 types de technologie baitcasting sur le marché, à chaque pêcheur de choisir son modèle et sa marque en fonction de ses goûts, les 2 systèmes sont très performants :

  • Modèles à freinage magnétique [cas des modèles Daiwa notamment]

Afin de freiner la bobine durant la phase de lancer des aimants puissants vont plus ou moins ralentir la vitesse de rotation. Ce système a un réglage noté de 0 à 10, de pas de freinage à frein au max.

Ex : Daiwa Tatula 2018.

  • Modèles à masselottes [cas des modèles Shimano notamment]

Ex : Shimano Curado.

Ce système plus rustique fait la même chose en utilisant des masselottes pour ralentir la vitesse de la bobine. Plus il y a de masselottes sorties et plus cela va freiner.

Enfin, comme tous les moulinets cités auparavant le moulinet casting a un frein de combat en étoile (situé à gauche près de la manivelle), qui permet de freiner la sortie du fil au moment du combat avec une prise.

Gérer son moulinet lors du combat avec un poisson

Pour bien utiliser un moulinet casting (ou baitcasting), il va falloir utiliser son pouce (presque tout le temps), quand on enclenche le débrayage du moulinet, le fil sort du moulinet. Il faut contrôler la vitesse de la bobine en appuyant légèrement avec le pouce, en cas de touche, la bobine va s’accélérer et il faudra embrayer et ferrer au bon moment afin de ne pas perdre le poisson. Le frein en étoile devra être réglé parfaitement pour pouvoir sortir du fil lors d’un rush d’une belle prise.

Pour la pêche à la carpe « classique », on utilise très souvent des moulinets débrayables

Ces modèles ont des tailles entre 4500 et 6000, et permettent de stocker une quantité impressionnante de fil (bien souvent de la tresse ou du nylon), pour des pêches à très longue distance. On peut se demander pourquoi ce choix technique. En fait, cela vient du fait que les pêcheurs dits « carpistes » utilisent des montages « de fuite », le plomb (d’un poids assez lourd) est monté sur un coulisseau, le fil est débrayé, la carpe va se saisir de l’appât (en général une bille ou bouillette) monté sur l’hameçon ultra piquant, sans sentir de résistance puis l’inertie du plomb va faire que le poisson va presque se ferrer sans effort. Une fois la touche sur la canne (on parle d’un départ), le pêcheur n’a plus qu’à se saisir de la canne et embrayer et c’est la lutte tant attendu qui commence…

Le lancer en casting

Pour utiliser du matériel baitcasting, ou moulinet à tambour tournant, il faut une canne adaptée pour vos sessions de pêche. Celle-ci est munie d’une gâchette pour une utilisation ergonomique et les anneaux spécifiques (collés au blank) sont situés vers le haut. Tout l’intérêt de ce matériel spécifique vient dans la légèreté de l’ensemble. Ce combo permet des lancers de précision sous la canne vers des obstacles : branches, frondaisons, herbiers, trouées de nénuphars… L’autre point important est la rapidité à exécuter des lancers, en moyenne on pêche 2 fois plus vite qu’avec un ensemble dit spinning (moulinet à tambour fixe). Un apprentissage est nécessaire pour apprendre à « dompter » ce matériel, mais c’est un vrai plaisir d’effectuer un posé de son leurre à un endroit précis et sans faire de bruit. L’apprentissage sera facilité si l’on pratique régulièrement et sans griller des étapes, un lancer sous la canne dans un premier temps puis revers si l’on en a besoin, les autres lancers viendront plus tard avec l’expérience. L’ennemi du tambour tournant reste le vent fort de face, et il faudra parfois changer de technique dans ce cas, avoir un autre ensemble spinning à portée de main peut être salutaire. On lance moins loin en casting mais l’intérêt reste la précision et le contrôle de sa ligne. Pour des pêches très fines ou de leurres légers de moins de 5 à 6g, il est conseiller d’opter pour du matériel spinning. Certains pratiquants passionnés se sont équipés de matériel bait finesse (moulinet casting très performant pour cette pratique de pêche light et canne casting très fine) mais l’utilisation reste relativement marginale (et assez onéreuse) pour les pêches en street fishing ou la traque de salmonidés en ruisseau ou petites rivières. Le secret reste d’investir dans un moulinet tournant de qualité (privilégier une marque réputée) et de passer du temps à s’entraîner au lancer, pourquoi ne faire appel à un guide de pêche ou une école de pêche afin de gagner du temps et avoir de bons conseils ! C’est sans doute un bon moyen d’accélérer sa formation et pouvoir profiter au mieux de son matériel de pêche.

Ce matériel spécifique nécessite une petite remise en question et la gestuelle est différente au lancer (voir la vidéo de Kévin sur le lancer en casting). N’hésitez pas à suivre les tutoriels vidéo de The Fisher Box (chaine The Fisher Channel sur Youtube) pour progresser et bénéficier d’une aide.

https://youtu.be/sdk6yi1vmuw comment lancer en casting

https://youtu.be/9wq8WYmV7S8 comment régler son frein en casting

Conseils pour la pêche au leurre en bait casting

Pour éviter de faire des perruques dans son moulinet, il est nécessaire de bien tendre son fil à l’aide d’un leurre qui tire : poissons nageur, spinnerbait, cuillère tournante par exemple. En cas de mou, il y a des risques que les spires se chevauchent et bloque la bobine… c’est souvent le cas quand on débute en casting. Privilégier un nylon 30 à 35 % bon marché pour débuter et ne pas trop remplir la bobine, 45 à 50m sont amplement suffisant dans un premier temps. L’utilisation de tresse n’est pas conseillée dans un premier temps, par la suite pour les pêcheurs initiés une tresse autour de 15 % pour un ensemble M ou MH est adaptée. Pour du big bait une tresse 25 à 30 % est conseillée (entre 40 et 50lb, parfois même plus pour du très très gros leurre) pour éviter la casse en cas de blocage de la ligne au lancer. Le pouce doit contrôler la vitesse de la bobine, et il faut maintenir une légère tension lors de l’enroulement du fil.

Bien régler son frein de friction : indispensable

Monter un leurre sur sa canne (un rubber jig autour de 15g est parfait, pour les enfants on peut conseiller un plomb sans hameçon pour éviter les accidents), régler son frein de friction assez fort, le leurre doit pouvoir descendre doucement jusqu’au sol et la bobine ne doit pas se dévider une fois le leurre posé par terre. Ne pas fouetter avec force au lancer et ne pas se mettre en tête d’atteindre de longue distance dans un premier temps, 10 à 15m est une bonne moyenne à atteindre pour le débutant. Autant que possible se positionner dos au vent. Bien prendre conscience qu’il faut lancer d’une manière détendue, c’est le scion de la canne qui transmet l’énergie pour propulser le leurre. On peut s’entraîner dans un jardin pour se faire la main.

Complémentarité des matériel spinning et casting suivant le scénario de pêche

On a souvent tendance à opposer Casting vs Spinning mais les 2 ensembles sont complémentaires, dans un bateau, float tube ou une barque il peut être intéressant d’avoir les 2 combos (ou ensembles), pour le bord tout dépendra du style de pêche, des spots et si besoin de distance ou de précision. Il faudra donc adapter la taille de sa canne, son action suivant ses leurres favoris et la taille du moulinet.

Choisir la taille de son moulinet suivant son programme de pêche

Moulinet spinning

Pour du spinning, privilégiez :

  • Moulinet taille 1000/2000 Pêche ultra light / light
  • Moulinet taille 2500/5000 Pêche médium / Pêche médium Heavy

Moulinet casting

Pour du casting, privilégiez : 

  • Taille 100 Pêche Médium / Médium Heavy (jusqu’à environ 40g)
  • Taille 200 Pêche Heavy (jusqu’à environ 100g)
  • Taille 300 Pêche XH / XXH (jusqu’à environ 150 à 200g)

Avantages pour le casting pour les leurres qui vont tirer dans la canne : spinnerbait, crankbait, minnow, chatterbait. Très adapté aussi pour les pêches en texan et heavy texan à l’aide de leurres souples et de rubber jigs. Idéal pour manier des leurres de surface, big bait et swimbait destinés au brochet sans trop se fatiguer.

Inconvénients du casting : distances de lancer plus faibles, nécessite un nouvel apprentissage et une bonne gestuelle. Peu parfois déplaire à certains pêcheurs débutants qui veulent aller trop vite en grillant les étapes. Besoin d’un bon moulinet type milieu de gamme pour ne pas se décourager.

Avantages du spinning : longue distance de lancer, idéal pour les techniques de pêches fines type insecte, micro rubber jig, petits poissons nageurs ou cuillers pour la truite et autres salmonidés. Prix du matériel vs casting. Idéal pour les pêches à longue distance type leurre souple en fleuve ou grande rivière pour la traque du sandre et grosses perches.

Inconvénients du spinning : fatigue pour animer des leurres qui tirent : gros spinnerbait, crankbait, big bait. Moins rapide que le casting.

Articles populaires

Découvrez les box FisherBox

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

Comment utiliser un moulinet de pêche?

Le moulinet est un accessoire indispensable aux pêcheurs (sauf pour la pratique de la pêche au coup où seul la canne est utilisée). Ce...

Comment choisir son fil de pêche ?

Il existe une multitude de fils disponibles pour la pratique de la pêche, du fil en nylon, de la tresse, du fluorocarbone, du shockleader,...

Comment pêcher avec une tête plombée ?

La tête plombée est un élément indispensable pour tout pêcheur au leurre souple. Cette dernière permet à son leurre souple d’évoluer dans la colonne...

Abonnez-vous à la newsletter

Ne ratez pas l'actualité de l'univers de la pêche et le matériel présenté par FisherBox.

Suivez-nous

Advertisment